Vous êtes ici : Epuro Service » Guide des technologies de l’eau » L’alternative simple fiable et propre, à la déminéralisation par échange d’ions

L’alternative simple fiable et propre, à la déminéralisation par échange d’ions

Le procédé d’électrodéionisation (EDI) EpuroPure utilise une technique révolutionnaire pour produire de l’eau hautement déminéralisée. Le procédé EDI est une combinaison unique de résines échangeuses d’ions, de membranes sélectives d’ions et d’un courant électrique.

Le procédé EDI déminéralise l’eau d’une façon unique et efficace. Les ions retirés par les résines échangeuses d’ions contenues dans le système sont transférés dans un flux de rejet par un courant électrique. Les membranes sélectives d’ions utilisées comme barrières pour empêcher le passage de l’eau, définissent des compartiments distincts, par lesquels les flux d’eau transportant les ions passent. Les compartiments sont représentés par l’espacement entre les membranes.

Le courant continu appliqué provoque le transfert des ions à travers les membranes échangeuses d’ions. Le transfert d’ions est représenté schématiquement par des flèches. Les ions entrant dans le compartiment de dilution réagissent avec les résines échangeuses d’ions. Les ions sont alors transférés à travers la résine et les membranes sélectives d’ions, dans la direction du gradient d’électricité, dans les compartiments « rejet ».

Les membranes sélectives sont fabriquées avec des résines échangeuses d’ions disposées sous forme d’une feuille. En tant que telles, elles sont sélectivement perméables aux ions : les membranes Anion sont perméables aux anions mais pas aux cations. De même, les membranes Cation sont perméables uniquement aux cations. Ces membranes ne sont pas perméables à l’eau. Etant donné les propriétés sélectives de perméabilité des membranes et la direction du gradient d’électricité, les ions disparaissent des compartiments « Eau ultra-pure » et sont concentrés dans les compartiments « rejet » adjacents.

INTÉRÊTS

  • Fonctionnement continu
  • Facilité d’utilisation
  • Pas de rejet chimique
  • Faible coût d’exploitation
  • Compacité

APPLICATIONS

  • Production d’eau purifiée en pharmacie, cosmétique et microélectronique
  • Alimentation de chaudière haute pression
  • Process chimique

RESULTATS OBTENUS

  • 16 à 18,1 Mohms
  • TOC < 20 ppb
  • SiO2 < 5 ppb
  • Coût d’exploitation 0,5 kw/m3

téléchargez notre article « pharmacie_-_edi«