Vous êtes ici : Epuro Service » Guide des technologies de l’eau » Élimination totale ou partielle des minéraux dissous par osmose inverse ou nanofiltration

Élimination totale ou partielle des minéraux dissous par osmose inverse ou nanofiltration

Le phénomène de l’osmose est connu depuis très longtemps. Il existe dans la nature des membranes qui ont la propriété de laisser passer seulement l’eau, sans les sels qui y sont dissous. L’osmose inverse est un procédé physique de traitement de l’eau dérivant de ce phénomène naturel. En appliquant au milieu le plus concentré en sels une pression supérieure à la pression osmotique, on constate que l’eau passe du milieu le plus concentré vers le milieu le moins concentré.

C’est un moyen direct de production d’eau faiblement minéralisée et de haute qualité physique, organique et biologique.

Ce procédé conduit par solubilisation-diffusion à l’élimination de 85 à 99,75 % des sels minéraux dissous selon la valence des ions, le taux de concentration au contact de la membrane, la pression d’alimentation et la nature de la membrane semi-perméable.

Ce procédé conduit par solubilisation-diffusion à l’élimination de 85 à 99,75 % des sels minéraux dissous selon la valence des ions, le taux de concentration au contact de la membrane, la pression d’alimentation et la nature de la membrane semi-perméable.

Parmi les procédés de déminéralisation, on donnera la préférence à l’osmose inverse EpurOsmose pour des raisons suivantes :

  • Le goût
  • L’odeur
  • La couleur
  • La rétention des pesticides
  • La rétention des hydrocarbures aromatiques
  • La rétention des métaux lourds
  • La rétention  des micro-organismes
  • En raison du moindre coût d’installation
  • De l’emplacement moindre
  • D’une grande disponibilité et une automatisation possible
  • La non utilisation des réactifs tels que l’acide et la soude
  • La suppression du problème de la neutralisation des rejets.

De nouvelles générations de membranes sont apparues ces dernières années, pour s’adapter plus spécifiquement aux différents besoins.

 

On peut citer :

  • la Nanofiltration pour l’élimination partielle des ions pour la production d’eau Potable
  • les membranes à haute réjection saline à performance qualitative améliorée
  • les membranes basse énergie qui travaillent à même rejection que les anciennes générations, mais avec environ 30% de puissance en moins
  • les membranes nettoyables à l’eau chaude utilisées dans le domaine de la santé, la pharmacie, ou la boisson